Qu’est-ce que le Cloud Computing ? Définition, Avantages et Inconvénients

Cloud Computing : définition

Le cloud computing est un concept qui consiste à accéder à des données et services sur un serveur distant. Traditionnellement, l’entreprise utilisait sa propre infrastructure pour héberger ses services. Elle achetait donc des propres serveurs, et assurait le développement et la maintenance des systèmes nécessaires à son fonctionnement. Par opposition, le cloud computing se repose sur une architecture distante, gérée par une tierce partie. Le fournisseur assure donc la continuité du service et la maintenance. Les services de cloud computing sont accessibles via un navigateur web.

Expressions équivalentes

Le terme Cloud Computing étant anglais, on retrouve comme synonymes les termes d’informatique virtuelle, informatique dans les nuages, informatique en nuage ou encore informatique dématerialisée. Ils expriment tous la même notion: l’emplacement des données dans le nuage n’est pas connu des clients, ceux-ci ont simplement accès a la partie applicative, sans se soucier du reste.

Avantages du cloud computing

  • Souplesse d’évolution : le client dispose souvent en temps réel des évolutions de la plateforme de cloud computing, étant donné qu’il n’y a pas de logiciel à installer et que l’accès se fait avec un simple navigateur web
  • Simplicité : l’entreprise cliente n’a plus besoin de développements coûteux et déplace la responsabilité du fonctionnement du service sur le fournisseur.
  • Liberté de changer : le cloud computing étant généralement facturé à la demande ou par abonnement mensuel, il est très facile pour une entreprise d’arrêter le service si elle n’en a plus besoin ou si elle souhaite aller chez un concurrent.
  • Coût : la force du cloud computing réside dans la possibilité de proposer le même service à un grand nombre d’utilisateurs, et donc de pouvoir amortir les coûts de fonctionnement sur toute la base d’utilisateurs. Au final, le coût d’une solution de cloud computing sera donc très raisonnable par rapport à une solution sur mesure.

Inconvénients du cloud computing

  • Confidentialité et securité des données : les données sont hébergées en dehors de l’entreprise. Le fournisseur proposant le service héberge les données de l’entreprise utilisatrice. Cela peut donc poser un risque potentiel pour l’entreprise  de voir ses données mal utilisées ou volées. Il s’agit donc de s’assurer que le fournisseur dispose d’une sécurité suffisante et qu’il propose une politique de confidentialité concernant les données de l’utilisateur.
  • Dépendance: si l’entreprise souhaite des fonctionnalités très spécifiques, il peut être difficile de convaincre le fournisseur de proposer ces fonctionnalités. Et en général, s’il y a un problème, l’entreprise est tributaire du service client du fournisseur. Il s’agit donc de choisir un fournisseur en qui l’on a confiance.

Faut-il passer au Cloud Computing?

Dans la majeure partie des cas, oui. Le cloud computing permet de faire des économies et d’externaliser des compétences qui ne sont pas coeur de métier. Le fournisseur bénéficiant d’économies d’échelle pourra donc proposer le même service à un tarif très compétitif tout en ayant plus de moyens pour en assurer l’évolution et la maintenance.

Cependant, il faut garder en tête qu’utiliser un fournisseur d’une solution d’informatique dans les nuages comporte également des conséquences au niveau de la sécurité et confidentialité des données.

Dans la majorité des cas, le cloud computing vous permettra d’être plus efficace et performant dans votre coeur de métier. N’attendez pas que vos concurrents s’y mettent et profitez d’un accroissement de la productivité et une réduction de vos coûts.